Lycée du Haut-Barr

- 67700 Saverne -

Résultats du BAC : Les résultats seront diffusés le 6 juillet à 10h. Les relevés de notes seront transmis aux élèves le 6 juillet à 14h. Les élèves qui doivent subir les épreuves du 2nd groupe devront se présenter aux professeurs principaux dans les salles indiquées dans le hall pour le choix des disciplines. Les diplômes seront transmis au mois d'octobre 2018

- IMPORTANT Fermeture définitive de l'ENT -

BOURSE AUX LIVRES 2018-2019 -

- INSCRIPTION RENTRÉE 2018

- CALENDRIER RENTRÉE Septembre 2018-2019

 
Bienvenue aux élèves qui entrent en 2de. Vous arrivez au lycée dotés d’une belle culture littéraire que vos professeurs de Français vous ont donnée, ce dont nous les remercions vivement. 
 
Si vous avez constitué, un « cahier de lecture », gardez-le précieusement, et complétez-le grâce à vos lectures estivales. Si vous n’avez pas entamé de cahier, il est encore temps de le commencer.
Choisissez un joli cahier, assez épais, que vous couvrirez et décorerez à votre guise : cet objet doit vous plaire, puisqu’il vous accompagnera pendant au moins deux années. À chaque fois que vous lisez une œuvre, que vous allez voir une pièce de théâtre ou une belle œuvre cinématographique, faites-en un petit compte-rendu sur votre cahier : auteur (pas de biographie complète, juste quelques mots) ; date de la première publication ; personnages principaux (caractéristiques physiques et morales) ; résumé personnel (rédigez-le vous-même : ce travail sera bien plus efficace, pour mémoriser l’œuvre, qu’une simple copie d’un résumé trouvé sur internet) ; votre avis personnel : ce qui vous a plu ou non, pourquoi : les personnages, l’intrigue, le style ; et bien sûr, une ou plusieurs illustrations : dessin, photographie de la couverture, affiche du film…
 
Voici quelques suggestions de lectures ; vous pouvez choisir les trois œuvres que vous aurez envie de lire et de résumer dans votre cahier.
 
  • Des poèmes et des rêves : une anthologie poétique réunissant, autour de la thématique du rêve, des poèmes du Moyen Age à nos jours. 
  • Roméo et Juliette, de Shakespeare (1597) ; à lire ou à voir au théâtre : vous aurez la surprise de trouver, sous la plume du grand Shakespeare, beaucoup d’humour, voire quelques grossièretés, qui dépoussièreront la mièvrerie de certains films adaptés de ce chef d’œuvre.
  • Zamore et Mirza, d’Olympe de Gouges (1784) : une très brève pièce de théâtre, facile à lire. La dramaturge engagée y dénonce l’esclavage. Vous pouvez lire cette pièce sur le PDF ci-joint, ou en cliquant sur ce lien : http://slavery.uga.edu/texts/literary_works/esclavage.pdf
  • Frankenstein, de Mary Shelley (1818). L’auteure avait 19 ans quand elle rédigea ce récit d’épouvante. On y voit un jeune savant suisse donner vie à une créature « humaine », faite de chairs mortes. Abandonné par son créateur, le monstre se venge.
  • Eugénie Grandet, Honoré de Balzac (1834) : roman réaliste. Fille d’un avare, l’héroïne tombe amoureuse de son cousin Charles, qu’elle souhaite aider financièrement. Qu’adviendra-t-il de leur attachement réciproque ?
  • La mare au diable, George Sand (1846) : court roman champêtre narrant l’histoire d’un veuf trentenaire, Germain, épris de la jeune Marie. Accompagnés de Petit Pierre, ils s’égarent dans la forêt, comme envoûtés par l’inquiétante Mare au Diable.
  • Les maîtres sonneurs, George Sand (1853) : roman historique. Joseph, un enfant de la plaine et des champs, a pourtant la sauvagerie des hommes qui vivent dans la forêt ; il sait traduire sur sa cornemuse leurs rêves et leurs enchantements.
  • Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand (1897) : « comédie héroïque » au succès jamais démenti, cette pièce met en scène le dramaturge et poète Savinien Cyrano de Bergerac, au nez comme une « péninsule ». A lire et à voir !
  • Ravage, René Barjavel (1943) : roman post-apocalyptique. La guerre a ravagé les villes ; il n’y a plus d’électricité, plus d’eau courante. Pour survivre, des groupes d’êtres humains s’exilent vers des terres fertiles. L’un d’eux est dirigé par un patriarche : François Deschamps. L’analyse sur les progrès techniques et leurs dérives est intéressante, mais le culte du patriarcat est à lire avec un peu de recul.
  • Antigone, Jean Anouilh (1944) : cette tragédie transpose celle de Sophocle et le mythe de la jeune fille éprise de justice, qui brave l’interdit de Créon pour enterrer son frère Polynice.
  • 1984, de George Orwell (1949). « Big brother is watching you! » Dans ce roman d’anticipation, l’auteur crée un univers dystopique (une société quasi inhumaine) dans laquelle le héros Winston Smith est censé remanier les archives historiques dans un but révisionniste. Cette œuvre est criante de vérité, aujourd’hui plus que jamais.
  • Moi, Tituba, sorcière, de Maryse Condé (1986) : ce roman historique narre l’histoire d’une esclave noire qui avait appris à guérir les hommes, et qui fut inculpée lors du tristement célèbre procès des sorcières de Salem. Ce récit est un réquisitoire contre toutes les formes d’oppression.
  • Une vie, de Simone Veil (2007), ou Une jeunesse au temps de la Shoah, qui regroupe les quatre premiers chapitres de la biographie de la grande dame. Cet ouvrage se lit très aisément, et il offre un point de vue interne sur la déportation dont elle fut victime.
  • Du domaine des murmures, Carole Martinez (2011) : Au XIIème siècle, la jeune Esclarmonde refuse d’épouser le seigneur qu’on lui impose. Elle est emmurée vive, sans se douter qu’elle porte en elle une autre vie. L’écriture poétique de la romancière fait de chaque pensée, de chaque récit de croisade une sorte de poème en prose. 
Bonnes lectures !
L’équipe de Français du lycée du Haut-Barr